11/11/2013

Le Casanova de Fellini

 

a casa 1.jpgLE CASANOVA DE FELLINI

Le Casanova de Fellini paraît en 1976 sur un scénario de Fellini et Bernadino Zapponi très librement adapté de l'Histoire de ma vie de Casanova. On trouve au générique Donald Sutherland, Tina Aumont, Cicely Browne, Mariy Marquet, Daniel Emilfork,... Ce Casanova n'est pas celui des mémoires, il n'est pas le portrait de son siècle non plus. C'est le Casanova du Maestro, celui de la destitution d'un mythe. C'est le portrait vitriolé d'un performant et risible engin sexuel, d'un être obtus, puéril et égocentrique, d'une machine à forniquer qui finit par s'éprendre d'un automate féminin. Dans un monde somptueusement crépusculaire, Fellini (assisté par un Donald Sutherland exceptionnel et qui fera les frais des humeurs que le séducteur inspire au cinéaste) démet le chevalier de Seingalt et piétine sa sulfureuse auréole. Et pour ce faire, le cinéaste conçoit et échafaude en studio, dans son Cinecitta,  un univers purement artificiel à couper le souffle dans lequel son esthétique culmine. Tout y est plus captivant que le vrai. L'invention époustouflante d'une sorte de féerie sabotée par l'ironie conduit ce chef-d'oeuvre ahurissant. Le baroque et le carnavalesque, la poésie et le grotesque, dans des ententes, des complicités inédites, propulsent le film dans la nuit du rêve et du cauchemar, dans le noman's land inexploré où se coudoient l'art et la farce circassienne.

http://www.dailymotion.com/video/xpx85w_le-casanova-de-fe...

a casa 2.jpg

15:07 Publié dans Film | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook

Les commentaires sont fermés.