13/11/2013

Amarcord - ("Je me souviens" - Fellini, 1973)

a ama.jpgAMARCORD

Ce film de Fellini sort en 1973. Tonino Guerra signe le scénario avec le Maestro. Magali Noël y incarne somptueusement la mythique Gradisca. Bruno Zanin, dans le rôle de Titta, évoque son adolescence dans l'Italie des années 20-30, une Italie monopolisée par l'ascension du duce. Le fascisme, bien qu'envahissant, ne parvient toutefois pas à confisquer tous les attraits de la vie rurale telle qu'elle est vécue, rêvée, contée, les instants capitaux et capiteux de la voie initiatique que suit Titta, la beauté singulière des femmes et leurs envoûtements, l'appel du large, la vitalité du rire ou la grâce de la poésie. La tragicomédie fellinienne opère à merveille entre le quotidien grotesque, frénétique et théâtral de la vie familiale, le mouvement pendulaire et central de la croupe de la Gradisca, la farce des cancres à l'école, l'épisode de l'oncle maboul qui, grimpé au sommet d'un arbre, hurle son désir : "je veux une femme" (seule une nonne naine parviendra à le faire descendre de son juchoir), le passage lointain du monstrueux et fascinant paquebot "Le Rex", et cet accordéoniste aveugle, ce marchand qui conte des histoires abracadabrantes de harem ou cet émouvante évocation de la Volpina, délicieuse et misérable folle qui urine dans l'eau de la mer. Au travers de ce long cheminement dans le grotesque (le ridicule et le furieux du fascisme), le comique, le dramatique, le poétique, le politique, l'anecdotique et l'essentiel (l'un étant souvent intimement mêlé à l'autre), Titta s'avance vers l'âge adulte et le cinéma de Fellini aligne les morceaux d'anthologie.

a ama 2.jpg

http://www.youtube.com/watch?v=BtG9ZM-ZHnY

20:14 Publié dans Film | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook

Les commentaires sont fermés.